Opus II

by Saturnian Tempel

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €6.66 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 4 Saturnian Tempel releases available on Bandcamp and save 35%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of La Mort Parle, Sleep Paralysis, Opus II, and Opus I. , and , .

      €13.21 EUR or more (35% OFF)

     

  • Saturnian Tempel Opus II preorder
    Compact Disc (CD) + Digital Album

    Special edition of the second opus of Saturnian Tempel,
    handnumbered cdr smeared and signed with MT's blood and coming with incense and a painting done with pen and his blood for each copy.
    Limited to 66 copies.

    Includes unlimited streaming of Opus II via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
05:48
2.
3.
4.
5.
07:42
6.
7.

about

Second opus
All instruments, visual and vocals by MT (K.F.R, Djiin, De Vermiis Mysteriis, Bubonic Christians)

Intro : From 00:25 to 03:15, it is a cover of the Clockwork Orange main title originally composed by Henry Purcell in 1695 (Music for the Funeral of Queen Mary)

Magie Noire et Aliénation : Texte et voix par Antonin Artaud
Black Magic and Alienation, text and voice by Antonin Artaud

Artaud a écrit ce texte suite à ses internements en psychiatrie durant lesquels il a subi une série d'électrochocs. J'interprête ce texte comme une déclaration de guerre aux institutions telles la société qui nous rendent aliénés au sens du mot latin "alienus", c'est à dire étrangers, dépossédés de notre propre libre arbitre. La folie n'est qu'un mot inventé par celui qui gouverne afin d'éradiquer tout sentiment de révolte. Il faut, je crois, entretenir cette folie intérieure car elle est symbole de création et d'émancipation du moi sur le corps physique.

Artaud wrote this text after nearly 10 years of psychiatric internment during which he went through electroshock. I do interpret this text as a declaration of war against institutions like society which make us alienated in the sense of the latin word "Alienus", strangers, dispossessed of our own free will. Madness is just a word invented by those who govern us in order to eradicate any feelings of revolt. We have, I believe, to maintain this inner madness because it is the key to creation and emancipation of the self on the physical body.

Lurking on the Dark Side of the Moon : from 06:26 to 08:26, it is a cover of Moonlight Sonata originally by Ludwig Van Beethoven (1801)

credits

released June 27, 2016

tags

license

all rights reserved

about

Saturnian Tempel Paris, France

contact / help

Contact Saturnian Tempel

Streaming and
Download help

Track Name: Magie Noire et Aliénation
"Aliénation et magie noire, ces asiles d'aliénés sont des réceptacles de magie noire, conscients et prémédités. Et ce n'est pas seulement que les médecins favorisent la magie par leur thérapeutique irascible et stupide, c'est qu'ils en font. S'il n'y avait pas de médecins, il n'y aurait jamais eu de malades, car c'est par les médecins, et non par les malades, que la société a commencé. Ceux qui vivent, vivent des morts, et il faut aussi que la mort vive... Il n'y a rien comme un asile d'aliénés pour couver doucement la mort, et tenir en couveuse les morts. Cela a commencé 4000 ans avant J.C., cette technique thérapeutique de la mort longue. Et la médecine moderne, complice en cela de la plus sinistre et crapuleuse magie, passe ces morts à l'électrochoc ou à l'insulinothérapie, afin de bien, chaque jour, vider ces haras d'hommes de leur moi, et de les présenter, ainsi vides, ainsi fantastiquement disponibles et vides, aux obscènes sollicitations anatomiques et atomiques de l'état appelé «bardo». Livraison du barda de vivre aux exigences du non-moi. Le Bardo est l'affre de mort dans lequel le moi tombe en flasque, et il y a, dans l'électrochoc, un état flasque, par lequel passe tout traumatisé. Ce qui lui donne non plus à cet instant de connaître, mais d'affreusement et désespérément méconnaître ce qu'il fut quand il était soi. J'y suis passé et ne l'oublierai pas. La magie de l'électrochoc draine un râle, elle plonge le commotionné dans ce râle par lequel on quitte la vie. Or, les électrochocs du bardo ne furent jamais une expérience. Et Râler dans l'électrochoc du bardo, c'est déchiqueter une expérience sucée par les larmes du non-moi et que l'homme ne retrouvera pas."